Concevoir shooting photo boudoir ou glamour avec un photographe boudoir

Émotion, douceur, féminité et sensualité ; les shootings photo boudoir sont un moment privilégié pour toutes les femmes. Les séances photo professionnelles se déroulent dans le respect mutuel entre vous et votre photographe. Les photographes professionnels boudoirs prendront plaisir à vous répondre à tout ce qui concerne votre projet thématique. Durant les séances photos, il travaille avec les maquilleuses professionnelles pour vous mettre à l’aise et vous mettre en confiance pendant et après votre shooting photo pour la réalisation d’un photoshooting boudoir professionnel
glamour. Votre séance de boudoir va certainement être quelque chose dont vous vous souviendrez pour toujours.

Réaliser vos séances photos boudoir en solo ou en duo avec un photographe professionnel boudoir

Non seulement le boudoir vous aide à lever ce doute sur l'estime de soi, mais c'est aussi un booster de confiance. Une fois que vous verrez les photos, vous vous demanderez « Pourquoi ai-je attendu si longtemps pour faire cela ? » Vous pouvez faire des photos boudoir avec un photographe professionnel. Le tournage peut se faire en studio, à votre domicile ou dans un lieu de votre choix. Lorsque vous avez besoin d'un regain de confiance, vous aurez des photos pour vous rappeler à quel point vous êtes magnifique. Vous pouvez accrocher les photos sur votre mur ou les garder en sécurité dans un coffret de qualité héritage de votre commode. Mais de toute façon, vous aurez des souvenirs. Vous pourrez revisiter ce moment où vous ne vous êtes jamais senti plus vivant et vous rappeler que vous êtes belle et sexy.

La beauté comme objet sexuel


Tomber amoureux - considéré par certains comme la quête ultime de la vie, et préparé par d'autres avec un flux constant et sans fin de fantasmes, de rêves et d'idées enchanteresses. Et ce que nous trouvons parfois être si singulièrement bizarre d'un fétiche à nous, si personnellement voûté et nié à chaque enquête consciente - nous constatons, en fait, que c'est un secret de notre propre sexualité et de nos propres fantasmes, qui interdit nous de découvrir que, ce que nous trouvons déviant est en fait banal dans l'esprit de tous les individus. Il n'y a personne dont les idées sexuelles sont uniques, aucun fantasme de personne qui ne soit basé sur les mêmes racines que les fantasmes des autres. C'est la sexualité, une facette sociale et émotionnelle de chaque être humain. Donc, il faut reconnaître comme vérité, que c'est la répression de la sexualité dans notre société, qui nous convainc que notre propre sexualité est un monstre, une déviance, une attitude intolérablement dégoûtante et inappropriée. Malgré le fait que la sexualité a été une partie intrinsèque de la vie des centaines et des centaines de millions de personnes, ou des centaines de milliards d'animaux, il y a encore des idées puritaines de personnes pour s'y opposer. Et, même si la sexualité n'était pas monnaie courante, on pourrait penser que l'argument du «tant qu'il n'y en aura pas, qu'il en soit ainsi» suffirait à le justifier. Je pense que ce n'était pas une question d'argument, mais une question de honte et de répression, qui permettait aux gens à l'esprit puritain de croire et de prêcher comme ils le font.

Si, en fait, celles des idées puritaines n'avaient aucune conception de la sexualité, je ne crois pas qu'elles pourraient avoir la volonté de se rallier contre le sexe. Si ce n'est qu'un fait de la vie, rien qui les a personnellement touchés, ce ne serait pas quelque chose pour lequel ils pourraient rassembler autant de haine impitoyable. Hélas, je ne pense pas que ces idées puritaines aient fait grand-chose pour élever la personnalité de la bonté ou le caractère de la charité. L'idée que le sexe est un mal n'est pas un ami des idéaux de gentillesse, d'intelligence ou de vérité. Ces soldats puritains n'ont fait qu'embourber la structure de la civilisation, faisant la guerre à notre propre nature animale. En voyant leurs propres sentiments de sexualité, en éprouvant les désirs et les pulsions, les pensées et les inhibitions, les puritains se retrouvent villifiés avec leur propre caractère, honteux et mortifiés. Je pense que les gens parviennent à mettre la colère, la passion et les émotions fortes et puissantes en vengeance, quand c'est leur propre nature qu'ils attaquent. Les puritains se sont permis d'être cruels, brutaux et de sang-froid dans leur guerre contre le sexe. Alors que le sang qui coulait dans la civilisation se réchauffait, la mesure dans laquelle ils étaient autorisés à se battre a été limitée et limitée. Les tortures et les meurtres étaient une partie intrinsèque de la culture puritaine originelle, quand il s'agissait de leur attitude face à la punition sexuelle.

C'est une déclaration plutôt populaire, que beaty est dans l'œil du spectateur. Pourtant, tout le monde semble interpréter cette déclaration différemment. Le fait que quelqu'un ou quelque chose soit beuatiful n'est vrai que parce qu'il y a un critique pour l'appeler ainsi. Aucune œuvre d'art ne représentait la beauté sans spectateur, aucune chanson ne mettait en avant une mélodie sans auditeur, aucun poème ne créait la paix ou la rage sans lecteur. Il ne peut y avoir aucun argument à cela. Nous constatons également que, tout comme la beauté est dans l'œil du spectateur, il en est de même de la laideur dans l'œil du spectateur. La même œuvre d'art qui a été qualifiée de belle par l'un peut être qualifiée de laide, dégoûtante ou autrement peu attrayante par un autre. C'est ici que le vrai sens de la phrase peut être saisi. La seule raison pour laquelle quelque chose est attrayant ou peu attrayant, attrayant ou peu attrayant, c'est parce qu'il y a un esprit dans les organes sensoriels pour juger. Les idées de ce qui est ou n'est pas magnifique, enchanteur, simple ou misérable dépendent toutes du spectateur. Ensuite, nous appliquons ces idées à une personne. La voix d'une personne est perçue comme glorieuse dans son ton ou rance dans sa qualité. Le visage et le corps deviennent une œuvre d'art considérable ou un halètement dégradé, ou quelque chose entre les deux ou à un niveau plus extrême. Juger un corps et un visage, cependant, aussi beau ou laid, est une action très différente que de juger un tableau beau ou laid.

Une personne, contrairement à une peinture ou à un poème, est consciente, capable d'émotion et de bonheur. Tout d'un coup, leurs attributs physiques sont sujets à critique et à jugement. Quel est le but, cependant, de trouver une personne attirante ou peu attrayante? La réponse simple et évidente est à des fins d'accouplement et de procréation. Maintenant que la raison de l'appel ou de la non-appel, dans la beauté d'une personne de toute façon, a été découverte, une autre question reste ouverte. Si la coquille extérieure d'une personne peut être jugée laide ou belle, par une personne ou une autre, et puisque ce jugement ne nous aide pas à déterminer leur caractère, sfaut-il ignorer la beauté et la laideur comme dissuasif au vrai soi d'une personne?

Parmi les individus qui se disent libres penseurs, artistes, esprits indépendants, amoureux de l'intelligence et amis de la liberté, c'est l'attitude typique selon laquelle les émotions et la façon de penser d'une personne font en fait partie de son moi intrinsèque. Il n'y a pas de plus grande preuve de cela que l'expérience: les belles personnes peuvent être cruelles et sans cœur, car les personnes laides peuvent être intelligentes et significatives, et vice versa. La beauté d'une personne ne détermine pas sa façon de penser. Cela ne les rend pas plus gentils ou charitables, ni ne leur inculque des attributs de vice ou de cruauté. Ce fait, j'imagine, ne rencontrera aucun argument de la part de ceux qui ont fait l'expérience du monde. Les libres penseurs ont cependant avancé cette position en incorporant cette philosophie dans leur vie personnelle. Ils ne jugent pas les gens sur leur image et acceptent l'amitié et l'affection de quelqu'un indépendamment de leur apparence, et ils ne sont pas moins méprisants envers une personne brutale, quelle que soit leur beauté. Ils ont adopté une position rationnelle et ils doivent être félicités pour cela. D'une autre manière, certains d'entre eux ont incorporé leur philosophie à leur sexualité, consciemment ou inconsciemment. Par exemple, ils trouvent quelqu'un d'attrayant en fonction de leurs idées, de leur caractère, de leur façon de penser et de leur personnalité. Son corps physique devient époustouflant une fois qu'il est identifié aux idées de justice et de bonté. Ils n'ont pas éloigné la sexualité humaine, ils ont donc beaucoup plus d'attention et de conscience personnelle que les puritains. Dans certains cas, un libre-penseur qui est tombé amoureux de quelqu'un pour ses idées, après le berakup, des individus qu'il voit ressembler à son amour initial, même s'ils sont socialement considérés comme peu attrayants, sont considérés comme attrayants par le libre-penseur.

Il arrive donc que la phrase nous vienne, "La beauté est dans l'œil du spectateur", et nous trouvons que beau et laid sont des termes relatifs, subjectifs en ce qu'ils n'existent que dans l'esprit. Notre réponse naturelle à cela est qu'une personne ne peut pas être entièrement jugée par son physique, car elle est consciente. ils sont capables de pensées, d'idées, d'émotions. Ainsi, nous trouvons chaque libre-penseur et individu indépendant tombant amoureux de la personnalité d'une personne, indépendamment de son attrait physique.

Il y a cependant un fait qui doit être traité. Un individu ne peut pas avoir de relations sexuelles avec une personnalité. Autant que l'idée est désirée, l'affection physique ne peut pas être donnée à une pensée, une idée ou un personnage. Il faut qu'un corps soit là. L'admiration d'un individu et de ses pensées n'est jamais aussi pure ou réconfortante que lorsqu'il y a un visage pour cet individu, par lequel des émotions et même des idées peuvent être exprimées. Le regard de facilité, d'une personne allongée à la fin d'une longue journée, ou un regard d'intérêt et d'intrigue, fasciné par les événements actuels, ou un regard d'audace et de force, défendant ce en quoi nous croyons et ce pour quoi nous nous battons . L'expression analytique, insatisfaite de ce que nous savons, fouillant dans les pensées, les faits, les souvenirs, pour développer une théorie plus juste - l'expression de la pensée profonde, elle nous permet une plus grande admiration de la pensée profonde elle-même. Rien ne peut exprimer plus de tristesse qu'une histoire que l'on a voulu lever en racontant, accompagnée de larmes.
C'est juste le visage seul: les yeux complimentent les sourcils, une bouche donne une langue et un nez, le reste couvert de peau enveloppant dix mille brins musculaires, qui peuvent tous se combiner pour nous dire des pensées et des émotions. La colère et l'agression, la tristesse et la solennité, le plaisir et l'euphorie, l'épuisement et le repos - tous les sentiments par lesquels nous pouvons purement communiquer à un autre par la contraction ou la relaxation des muscles de notre visage. La bénédiction de la voix ajoute à tout sentiment que nous communiquons, même si nous ne parlons pas de mots réels. En fait, l'émotion ou l'expression faciale produite est considérablement accrue et comprise avec empathie ces sons vocaux qui transcendent tout le langage humain, en particulier lorsque nous exprimons une douleur, une joie ou une compréhension soudaines.

Ensuite, nous devons considérer le reste du corps. Il y a peu de mots aussi rassurants, comme une touche douce, affectueuse et compréhensive. L'idée d'amour peut être écrite dans un million de poèmes et mille essais, qui nous aident à la comprendre de manière réfléchie, mais peu de choses sont comprises de manière aussi réaliste que l'amour lorsque, par son acte physique; il est tellement logique de croire que l'expérience est nécessaire à la connaissance de cette situation, tout comme il est impossible de connaître la vraie nature de la terreur sans passer par la guerre ou d'autres expériences. Lèvres, cils et autres traits du visage, caressant, touchant ou frottant doucement les parties intimes ou même communes du corps: faire l'amour, jamais aussi réel ou pur que cela peut être démontré par l'expérience. Ces parties douces, le cou, l'estomac, les bras intérieurs, se trouvent également être les plus intimement ressenties. Peut-être que jes la nature de l'évolution: nous-mêmes devenant les plus protecteurs de nos parties les plus vulnérables, qu'ils peuvent aussi être les parties les plus intimes, parce que nous sentons que nous voulons que nos amants ressentent les parties dont nous sommes le plus conscients. Les autres parties, la colonne vertébrale, les avant-bras intérieurs, les mains, bien que nous ne les protégions pas seulement, nous les considérons pendant les rapports sexuels comme doux et intimes.

Comprenez, cependant, que jusqu'à ce point, de la nécessité d'un corps pour l'expression physique et l'amour physique, je n'ai rien dit de beau, je n'ai pas dit de mots sur sa complection en ce qui concerne le sexe. Je n'ai démontré la pureté de l'expression que physique, que ce soit dans le corps ou à travers le visage. Pourtant, il peut y avoir quelque chose de plutôt troublant, ou autrement apparemment contradictoire dans ces pensées. Ceux qui ont basé leur opinion sur la libre pensée et l'indépendance, ont fait valoir que la complication physique, de la beauté ou de la laideur, n'indique pas avec précision le caractère intérieur d'une personne. Mais, d'autre part, le corps nous permet la méthode la plus pure et la plus affectueuse pour exprimer nos désirs.

Je suppose qu'il faut admettre que son corps et son visage sont une partie importante de l'amour et de la sexualité. Que nous trouvions notre corps beau ou non, l'existence d'un tel corps est importante. Mais la beauté peut même y jouer un rôle positif. Un corps peut en fait être considéré comme indéfini, peut-être quelque peu laid ou holmely. Mais, une fois que ce corps a une personnalité, une opinion, un idéal, un caractère, ces choses seules peuvent nous suffire à les trouver attirantes physiquement. La même chose peut être dite d'un corps que nous trouvons initialement attrayant, mais nous entendons ensuite un esprit plutôt inintelligent et irréfléchi parler, une personnalité plutôt arrogante et un caractère par ailleurs peu attrayant, et nous les trouvons laid physiquement. Ce n'est pas toujours le cas, mais cela se produit souvent. Ainsi, la beauté, quelle qu'elle soit, une complication physique, est nécessaire à une relation significative.

Avant de terminer cette thèse, il y a encore quelques réflexions sur la beauté qui ne resteront pas dans mon cœur tant que je ne les aurai pas entièrement expliquées. Comme je l'ai déjà dit, il y a beaucoup de gens qui trouveraient immature ou irréfléchi d'aimer ou de se soucier profondément de quelqu'un simplement par sa complication physique. Mais, c'est presque une chose de sérénité, quand les passions d'un jeune garçon s'enroulent juste à l'image d'une fille. Certes, il n'est peut-être pas réfléchi dans sa quête, mais il écoute ses désirs. Les pensées et les idées qui repoussent dans son esprit peuvent être erronées, mais elles sont magnifiques, merveilleuses et même réconfortantes. Les fantasmes peuvent être joués où juste une personnalité bienveillante est placée dans l'apparition fictive du garçon d'elle. Il ressentira de la joie quand il l'imaginera impressionnée par tous les aspects de lui et très aimante et attentionnée envers lui. La même chose peut être dite d'une fille et de son affection pour tout bel homme.
Avec cela, je termine. Je ne peux qu'espérer avoir éclairé certains esprits.

Commentaires